Rechercher

Näak est votre nutrition à l'UTMB World Series.

Préservez votre terrain de jeu.

Chaque achat que vous effectuez crée un changement positif.

Ils nous inspirent. Ils vous inspireront.

Näak est votre nutrition à l'UTMB World Series.

Faites le plein de conseils et plus encore.

Découvrez des recettes délicieuses et nutritives.

They are writing the history of our sport.

They aim to reach the summits.

The champions of tomorrow.

Community, Sharing, Passion.

They inspire us. They will inspire you.

Get your custom nutrition & hydration plan.

The ultimate guide to reach your ultra endurance goals.

Fuel your mind with nutrition tips and more.

Discover delicious and nutritious recipes.

Marc Flageole se qualifie pour la 12ème fois à KONA

Marc Flageolea terminé 2e dans sa catégorie d'âge (45-49 ans) et 14e au classement général de l'IRONMAN 2016 de Tremblant, ce qui lui permet de se qualifier pour les championnats du monde IRONMAN de Kona. Marc est habitué à Kona, puisqu'il l'a déjà été 11 fois. L'année prochaine, il vise un top 5 dans sa catégorie d'âge. Marc nous parle de sa course à Tremblant, de ses progrès en natation, et partage quelques conseils pour ceux d'entre vous qui aimeraient se qualifier un jour pour Kona.

Näak : Félicitations pour votre performance au IRONMAN de Tremblant. Quels ont été vos moments forts en 2016 lors de votre préparation à cet événement ?

J'ai énormément progressé en natation cette année. Grâce aux formations Red Mist de Swim En douceur, j'ai pris confiance en la natation, ce que je n'avais pas dans le passé. Alors que je commençais à perdre ma motivation ces dernières années, ces entraînements m'ont amené à un autre niveau, tant techniquement que mentalement. Les entraînements Red Mist sont difficiles ; vous nagez de 4500m à 5000m. Je n'avais jamais fait ça auparavant! Bart (le coach de Swim Smooth) est vraiment motivant et son groupe est dynamique. Il y a toujours un objectif pour chaque séance d'entraînement, avec un temps pour l'atteindre... tout est bien planifié.

 Swim Smooth  Montréal

J'ai également amélioré ma technique. En plus des entraînements Red Mist, je faisais des entraînements avec Bart qui se concentraient uniquement sur la technique. Enfin, j'ai fait des séances de natation en CSS (cible Vitesse de nage critique) avec Swim Smoothoù je nageais 100 ou 200 m à haute intensité. Contrairement à la plupart des gens qui nagent 3 fois par semaine et font la même chose 3 fois, je travaillais quelque chose de différent à chaque entraînement : l'endurance, la technique et la vitesse.

Grâce à mes progrès en natation, j'étais mentalement prêt à combattre dans les trois disciplines pour l'IRONMAN de Tremblant. Je savais que j'étais prêt pour l'une de mes meilleures performances. Je n’en doutais pas.

Näak : Quels cours avez-vous suivi cette année en préparation pour l'IRONMAN de Tremblant ?

Le 70.3 de Tremblant et le triathlon sprint de Saint-Lambert. J'ai tendance à participer à très peu de courses afin de maintenir ma motivation.Quand le jour de la course approche, courir me manque tellement que j'ai hâte de me battre. Sur la ligne de départ, j'ai le mors aux dents !

Marc Flageole athlète d'ultra endurance running

Näak : Comment s'est passé l'IRONMAN à Tremblant pour toi ?

Les conditions n'étaient pas faciles. Le parcours de natation était dur car il y avait un vent du sud qui créait des vagues. Cependant, j’étais concentré et je voulais bien nager. J'ai nagé les 100 premiers mètres avec un groupe de 3 personnes beaucoup plus rapides que moi. Ensuite, j'ai suivi un autre peloton sur 200m. Mais ils étaient trop lents alors je les ai dépassés et j'ai fini par nager seul sur 3000 m. Après cela, je n’ai vu personne de mon âge.

Enfin, j'ai rattrapé les gens et j'ai continué à les dépasser pendant le reste de la course. Au final, j'ai terminé la partie natation de la course en 1h01, une très bonne performance compte tenu des conditions particulières. J'étais 12ème à sortir de l'eau dans ma tranche d'âge, mais j'avais l'habitude d'être 30ème ou 40ème pour en sortir.

Pour la partie cycliste de la course, j'ai terminé avec mon meilleur temps de tous les temps. Je n'avais jamais réalisé la section vélo d'un IRONMAN en moins de 5h auparavant, même sur des parcours plus faciles. Je cours depuis un moment, donc je suis assez habitué à toutes sortes de conditions météorologiques. La pluie ne m’a donc pas ralenti. Cependant, j'étais à deux doigts d'avoir froid (20 degrés Celsius avec la pluie). Beaucoup de gens ont eu froid et je suis heureux de m’en être bien sorti.

Le problème qui survient lorsque l'on a froid est que l'on ne peut plus maintenir l'effort soutenu nécessaire pour garder son corps au chaud. La nutrition est importante dans un tel cas. Si j'avais mal géré mon alimentation, j'aurais été plus faible et j'aurais probablement eu froid. Je suis heureux d'avoir réussi à maintenir un effort constant du début à la fin du parcours cycliste.

La partie course à pied de la course s'est très bien déroulée. J'avais des jambes solides dès le début de la course. J'ai ajusté mon rythme à 4 minutes 30 secondes par km et j'ai réussi à maintenir ce rythme pendant la majeure partie de la course. C'était mon objectif pour le marathon. Ça a commencé à faire mal pendant les 5 derniers kilomètres de la course. J'ai ralenti et j'ai perdu environ 3 minutes à la fin.

Marc a utilisé des Barres énergétiques Näak pour ses formations. En effet, Les barres Näakfournissent la qualité de carburant la plus efficace, adaptée aux sports d'endurance et d'ultra intensité. L'objectif de Näak est d'aider les athlètes d'endurance d'élite à se préparer à relever n'importe quel défi.

Näak : Y a-t-il eu des moments où c'était difficile pour vous mentalement ?

Il y a eu deux moments difficiles.

Quand je faisais du vélo et qu'il commençait à pleuvoir : pendant quinze minutes, je pense que la plupart d'entre nous se disaient "Oh non, pas 4h de vélo sous la pluie !". Ce n'est jamais drôle quand on passe du sec au mouillé. Je devais rester concentré pour maintenir mon intensité.

Marc Flageole athlète d'endurance élite

Pendant les 3 derniers kilomètres dumarathon : ma copine m'informait des délais entre moi et mes adversaires. Je savais que je n'avais aucune chance de rattraper le premier de ma catégorie d'âge (Nigel Gray, ex pro canadien, il a terminé 9 minutes avant Marc). Je savais aussi que le troisième de ma tranche d'âge était loin derrière et qu'il ne me rattraperait pas. Je ne voyais personne devant moi que je pourrais rattraper, et je ne voyais personne derrière moi qui pourrait potentiellement me rattraper. Cela ne me rendait pas moins motivé pour la course, mais après 9h d'effort physique intense, j'avais mal et je voulais juste que la course se termine.

Näak : Que souhaitez-vous améliorer pour les Championnats du monde IRONMAN 2017 à Kona ?

Je vais continuer à nager cet hiver dans une piscine de 50 m afin d'améliorer mes capacités en natation. De plus, j'aimerais participer à un camp d'entraînement dans un endroit chaud et humide afin de m'habituer aux conditions météorologiques à Kona. M’entraîner avec des athlètes plus forts que moi m’aidera aussi à progresser en cyclisme. Je me suis entraîné avecJérôme Bresson et JP Leclercquelques fois cette année. Ils sont tous les deux bien plus forts que moi, et cela m'a vraiment fait progresser dans cette discipline.

Näak : Vous avez décidé de sauter Kona cette année et d'assister à la course l'année prochaine. Quels sont vos objectifs pour Kona en 2017 ?

J'ai décidé de sauter Kona cette année pour me préparer pour l'année prochaine. J'aimerais y aller en bonne santé et reposé. Mon objectif est de terminer dans le top 5 de ma catégorie d'âge, ce que je n'ai pas réussi à faire depuis 11 ans que je participe aux Championnats du Monde de Kona. Mon meilleur résultat a été une 15ème place.

Mais je dois d’abord me qualifier à nouveau pour l’année prochaine. Il est de plus en plus difficile de se qualifier. Il y a de moins en moins de places (3 places par catégorie d'âge) et le niveau de performance augmente chaque année.

Marc Flageole Kone ultra sport

Sans le soutien de ma copine, qui est aussi athlète, je n'aurais pas pu atteindre ce niveau.

Näak : Comment organisez-vous vos formations ?

Je m'entraîne tôt le matin, le soir et le week-end. Mercredi, c'est mon grand jour d'entraînement. Je participe à l'entraînement Red Mist le matin, je fais une longue balade à vélo l'après-midi et je cours. Cela m’a vraiment aidé à progresser cette année. Pour moi, c'est plus bénéfique que si je participais à un camp d'entraînement d'une semaine car en vieillissant, on a besoin de plus de temps pour récupérer. Les lundis et jeudis sont mes jours de repos. En plus, j'ai pris 7 ou 8 jours de congé cette année pour de gros entraînements.

Näak : Si vous deviez donner un conseil à ceux qui rêvent de se qualifier un jour à Kona, quel serait-il ?

Le conseil que je donnerais serait de ne sauter aucune étape. Familiarisez-vous avec les distances plus courtes avant d’essayer un IRONMAN. Essayez un triathlon sprint, triathlon olympique, 70.3, puis participez à un IRONMAN lorsque vous vous sentez prêt. De plus, bénéficiez des conseils de personnes expérimentées et travaillez très dur.

Se qualifier pour Kona est devenu vraiment difficile et cela doit être un véritable engagement. Tout le monde ne peut pas le faire. Par exemple, c’est difficile pour les personnes qui ont de jeunes enfants. De plus, ne prenez pas vos amis et votre famille pour acquis. Sans le soutien de ma copine, qui est aussi sportive, je n'aurais pas pu atteindre ce niveau. Karine (la petite amie de Marc) court des marathons et s'est qualifiée pour Boston l'année prochaine. Je serai à Boston et à Toronto pour la soutenir dans ses deux marathons. Nous nous soutenons pendant nos courses. C'est vraiment stimulant !

Le soutien de mes amis et de ma famille est vraiment important. Il y a aussi une différence entre le faire une fois et vouloir le faire plusieurs fois. Pour ma part, j'ai envie de le faire chaque année donc je m'assure que ma vie et mon style de vie sont compatibles avec mon objectif.

Comme Marc, commandez vos barres énergétiques Näak pour alimenter vos entraînements.Bénéficiez de la livraison gratuite sur toutes les commandes de plus de 70 $.< /a>

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Rechercher dans notre boutique